• Chapitre 8: Au parc Naturel

    Au bout milieu de la nuit, Marie-Rose avait entendu du bruit dans son grenier. Elle pensait que ça va passer, mais pas du tout. Elle se lève et prends sa lampe de poche. Elle marchait très lentement pour ne pas réveillé son oncle qui dormait très profondément sous la douillet que sa soeur avait tricoter pour le temps des fêtes. Elle baisser la trappe, mais elle fessait très attention pour ne pas lâcher la corde en bois. Elle montait doucement, mais elle ne voyait rien. Soudain, un bruit d'air frais est rentré soudainement dans le grenier. Elle voyait des jeunes chauve-souris dans un coin et dans l'autre une petite famille d'araignées qui fessaient leurs toiles tranquillement pas vite avec leurs mille pattes. Elle regardait sa montre qui indiqué trois heure trente du matin, c'était l'heure que sa mère Rita était morte. Un grand frisson se fessait ressentir près de sa colonne vertébrale. Elle se demandait pourquoi que sa mère fessait des signes à cette heure-là. Soudain, elle remarque de la brume sur la fenêtre qui indiqué un code secret. Marie-Rose descendait du grenier pour aller ce recoucher pour être en forme dans quatre heure peut-être moins pour aller au lycée pour mettre le bordel avec ses deux nouvelles amies Kim et Charlotte. Son réveille matin à sonné, elle se levait de nouveau, mais cette fois-ci c'est pour aller dans sa grande penderie pour choisir des vêtements à la mode pour impressionnée le demi-frère de Bob et Cameron Léger. Elle se demandait quel genre de maquillage quoi mettre sur son beau visage qui brille de mille feux durant toute la journée entière. C'était une journée magnifique, elle s'habillait peu chaudement car la température à changer souvent du jour au lendemain, mais avant de sortir de chez elle, elle alla dans le grenier et trouva un coffre qui enferma un grand livre qui contient des sorts vraiment incomplètes et compliqués. Elle emmena le livre avec elle, elle l'a mis dans son sac en forme de coeur. Le seul cadeau que sa mère lui a fabriqué avant de mourir. Marie-Rose avait peu de souvenirs d'elle, mais son oncle lui disait tout le temps qu'elle était heureuse dans sa vie et qu'elle était une boule d'énergie. Elle sortait et alla rejoindre ses deux meilleures amies près du parc du lycée pour aller au parc de la Belle Naturel où la classe avait une sortie en groupe pour observer les animaux de toutes sortes.

     

    __ Les élèves nous partons ensembles, on va rentré ensembles, mais durant la visite guidé avec madame Carly votre professeur d'histoire. Vous devez obligatoirement, obéissaient à toutes ses ordres. Je ne veux pas que vous disiez des mauvais mots. Je compte sur vous pour que vous passez une excellente journée au parc La belle Naturel (dit Rosamila)

     __ Avant de partir vers les autobus qui nous attend dehors, j'aimerais que vous apportez vos feuilles, un crayon à la mine et ainsi qu'un stylos à votre choix et n'oubliez pas que votre histoire droit parler de la nature. Ceux et celle qui aiment écrire un genre de poème au lieu d'une histoire, je vais les acceptées tous (dit Carly)

     

    Tout les étudiants étaient tous existés de cette sortie merveilleux car la personne qui à annoncé la météo. Elle a dit qu'il aurait du beau temps, mais elle n'avait pas dit qu'il aurait du vent à vingt kilomètres heure. Cette brise est une brise d'automne. Tout les étudiants sont aller chercher leurs choses avant de partir et de plus madame Rosamila lui à même donner des devoirs à faire car après la sortie les cours sera terminée. Les jeunes fessaient la queue pour rentré dans l'autobus. Les frères Léger étaient ensembles. Marc-Antoine était beau comme un coeur. Il posait ses yeux vers la fenêtre pour observer dehors. Il se demandait qui était cette jeune fille au cheveux longs mauve et qu'elle n'arrêtait pas de le déranger en lui envoyant des textos en lui disant '' Qu'il est à elle pour toujours''. Il regardait les six filles un après pour savoir si une lever les yeux au ciel si il répondait à son texto. Il espérait l'a revoir car elle était très ravissante. Le trajet à était longue car il avait trop de trafic, il avait beaucoup de détours à faire. Les policiers ont indiqué aux autobus d'arrêter car ils avaient une information importante à dire. Il marchait très lentement pour ne pas mettre la peur au chauffeur car il était rechercher. Lysandre à appelé un autre autobus de Baleina.

    Chapitre 8: Au parc Naturel

     

    Tout les étudiants se levaient pour regarder dehors. Le policier Castiel sortait de la voiture de patrouille en compagnie de son chien Démon. Il a ressentir du danger près de l'autobus et sous l'autobus, il avait un grand trou que Démon à faillit tombé dedans. Par chance, il a reculé jusqu'à temps. Tout le monde à ressentir un terrible fissure de tremblement de terre. Ils ont tous partis à courir près du pont de Champagne pour se réfugier. Soudain, un grand cercle est apparu comme part magie. Cette atmosphère prend tout l'énergie vitale de tout les villageois. Les autres patrouilleurs étaient tous surpris de la façon que Lysandre et Castiel gérer. Le cercle on dirait qu'il obéissait à une seule personne, mais qui ? Castiel remarquer que Marie-Rose était en petit bonhomme avec un livre dans ses mains. Il reconnaît le livre les yeux fermées. Il se souvient que quand il était petit, ses parents n'arrêtaient pas de lui raconter que si il voyait un grand livre de couleur brun ça veux dire que son ancienne propriétaire est décédé que c'est le tour de son enfant d'apprendre à le manipuler. L'autobus qui emmène les étudiants ainsi que leur professeur au début du parc de la Belle Naturel. Les étudiants avaient besoin d'aller faire un tour au toilette car il avaient tous envie de faire le numéro 1. Quand les étudiants avaient tous terminer de faire leur besoin leur professeur à demandé de respecté une seule règle important.

     

    __ Les jeunes, ils ne faut pas nourrit les animaux car ils peuvent être malades (dit Carly)

    __ D'accord prof (disent étudiants)

     

    Les étudiants profitaient du temps pour faire leurs projets que le professeur lui à demandés de faire. Tout le monde sortaient leurs cartables pour écrire un exposé de leurs animaux préférées. Roxanne et Amber remarquent que les animaux étaient tous des animaux féeriques. C'est-à-dire que certains animaux avaient des pouvoirs magiques. Soudain, Marc-Antoine sorti un livre noir et pris un crayon à la mine pour commencé à dessiner, la professeur fessait sa ronde pour vérifié si ses étudiants on respecter ses conditions. 

     

    __ Wow ! Marc-Antoine, je trouves que ton dessin représente vraiment la nature (dit Carly)

    __ Merci professeur, dans ma famille nous avons des talents cachés (dit Marc-Antoine)

    __ Je trouve qu'il manque un peu de couleurs pour donner vie à ton dessin (dit Marie-Rose)

    __ C'est vrai ! Tu as bien raison... Et si je peux me le permettre ce n'est pas toi qui a passé devant moi l'autre jour car ton visage est familier (dit Marc-Antoine)

    __ Oui ! C'était moi, mais j'avais la honte de me présenter car tu es un jeune homme très attirant et qui fond les coeurs des jeunes femmes. Et qu'elles te cours après pour être ton ami ou ta copine (dit Marie-Rose)

     

    Le cours était presque finis, les autres étudiants rangeaient leurs cahiers dans leurs sacs habituelles. Amber voulait s'éloigner pour être seule avec Roxanne car elle se mémorisait la plus belle nuit qu'elle a eu avec sa copine. Kim et Charlotte se parlaient en cachette pour ne pas mettre de la peur dans les visages des autres. Marie-Rose ouvre à nouveau son grand livre. Elle lisait le texte du sortilège dans sa tête, mais elle ne voulait pas faire de mal au beau Marc-Antoine Cieux car elle l'aimait à la folie que son coeur va explosé de bonheur. Elle disait au tourbillons de ne pas toucher au jeune homme car il lui a montré son avenir. Dans le futur, ils étaient marié et ils avaient deux beaux enfants que Marie-Rose chérissaient. Il avait une belle maison. Sa maison était grande qui a deux étages plus un sous-sol qui va devenir un cinéma-maison ou une salle de jeux pour leurs enfants selon leurs âges. Il regardait Marie-Rose avec une déterminer comme si il l'a connaissait déjà. Il avait sût lui une très jolie photo d'elle. À l'autre bout du monde les recherches se fessaient toujours sur les routes pour retrouver Susie. Souain, la mère de Susie avait reçu un texto, mais la manière qu'elle a reçu ce texte ce n'était pas l'écriture de Susie. Elle a montré le texte à son mari et même lui, il dit la même chose que sa magnifique femme d'amour. Les enquêteurs avaient appeler les experts. Soudain, Castiel avait remarquer que sa femme Carly est déjà sur place. Elle fait équipe avec sa meilleure  amie Rosamila'Kid et les jumeaux Alexy et Alec qui se ressemblent à deux gouttes d'eau comme Rosa et sa soeur jumelle Diana. Carly regardait son mari Castiel qui l'a suppliait de l'aider lui et Lysandre car ils avaient chercher partout, mais sans la moindre indice. Elle n'était pas au collège avec ses amis, elle se trouvait dans la forêt enchantée où se trouve la maison de Rigolo.

     

    __ Chéri, as-tu penser à nos amis les loups sens être discret (dit Carly)

    __ Non, pas vraiment j'avais trop peur que les parents de Susie nous disent qu'on n'est des poules mouillés et il ne voulais pas être humilier  (dit Castiel)

     

     Carly recula quelques pas pour appeler le chef de la meute qui était son ex copain Dave. Castiel ne savait pas que Carly avait sortir avec un loup. Elle parlait très vite au téléphone avec Dave car elle ne veux pas être coincé entre les deux hommes. Dave accepte avec sa joie d'aider son ancienne flamme à une condition. Il voulait l'invité pour une dernière fois au restaurant Moon Grey pour célébrer leur amitié qui va faire vingt-six ans qui à vu le jour. La forêt semble un bon début pour la fouille avec les loups. Soudain, Castiel remarqua que les deux femmes qui lui à sauvé la vie. Elles étaient là auprès de leurs maris. Elles se transformaient un en louve blanche tandis que l'autre en aigle. Luna sous-vole les environs pour voir si elle ne trouverait pas un morceau de tissue de la part de Susie. Effectivement, elle à retrouvé un morceau en direction de l'ouest à l'école. 

    Chapitre 8: Au parc Naturel

     

    __ Qu'es qu'il y a à l'ouest (dit Dave)

    __ L'école des jeunes, ou un coin d'eau avec une vue sur la mer pourquoi (dit Castiel)

    __ Parce que Luna à trouvé quelque chose (dit Dave)

     

    Un morceau de tissu du manteau de Susie, Castiel voyait le pire qu'elle se fasse tuée. Par chance les oreilles de notre amie la louve était très fines, elle pouvait écouté des conversations durant des heures, mais par chance c'était une en particulier qu'il fallait trouvé. Soudain, la louve avait écouté une conversation avec Susie et son voleur.

     

    __ Hey, es ce que tu peux me détacher (dit Susie)

    __ Non, car j'ai peur que tu t'enfuir (dit le voleur)

    __ Non, je te promet que je ne vais pas m'enfuir (dit Susie)

    __ Ça veux dire que tu peux enlever tes vêtements toute seule ou je prends un couteau de chasse pour que je les brise moi-même (dit le voleur)

    __ Si tu me détaches, ça me fera plaisir d'enlever mes vêtements devant toi (dit Susie)

    __ Tu pourras me faire un petit show devant moi toute la journée t si tu fais bien ta job, je pourrais te donner une récompense (dit le voleur)

    __ Je veux rentré chez moi (dit Susie)

    __ Non ça sera du sexe (dit le voleur)

     

    Le voleur avait emmener Susie dans un chalet loin du monde et loin d'un village. il avait installé Susie près d'une fenêtre comme ça, elle pourra regarder le paysage. Elle pensait souvent à sa baleine Bleue lorsqu'elle regarde dehors. Le voleur avait également emménagé une chambre d'adolescente bientôt adulte de couleur rose et mauve. Elle avait une splendide vue à coupé le souffle, son voleur a pris les clés des menottes pour laisser Susie se promener dans la maison, mais elle devrait porter un genre de bracelet à la cheville pour pas qu'elle sorte de la maison pour pas qu'elle appel ou qu'elle avertir un voisin l'a plus proche. Il s'approchait avec ce bracelet pour lui mettre toute au tour de la cheville de Susie.

     

    __ Es ce que je peux prendre l'air avec ce bracelet (dit Susie) 

    __ Tu le pourras si je suis présent dans la maison et si je suis absent, tu devrais rester à l'intérieur (dit voleur)

    __ Très bien voleur (dit Susie)

    __ Appel moi Valdimir, je suis ton copain maintenant (dit Valdimir)

    __ D'accord Valdimir (dit Susie)

    __ Reste à l'intérieur, je dois faire les courses (dit Valdimir)

    __ Oui mon coeur ! (dit Susie)

    __ Si tu es fine et que tu commence à être une femme, je serais au paradis des anges crois-moi (dit Valdimir)

     

    Il est sortir dehors et ferma à clé sa douce moitié à la maison, il espérait qu'elle va lui obéir au doigts et à l'œil car il se souvenir comme si c'était hier, il aimait une jeune fille comme la belle Susie. Il lui a donner tout son amour, mais un jour cette jeune fille s'est plaide à ses parents et ses parents on appeler la police et elle a dû changer d'école, j'avais tellement le coeur brisé quand je l'ai appris cette nouvelle j'était dans tout mes étants car je ne voulais pas qu'elle me quitte de cette manière, part chance Susie était pas comme ça, elle était formidable avec moi. Elle acceptera d'être ma petite copine à une condition que je devrais me dénoncer moi-même et laisser Susie aller voir sa famille.

     

    Suivez-moi au prochain chapitre kiss


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :